Ce texte a été écrit par notre collègue Norbert Cassini, Directeur de l' Ecole Française de Sophrologie située à Montpellier et membre de la FEPS 
 
 
 
 Il existe aujourd'hui 4 grands  types d'écoles de sophrologie :  
  
1. Les écoles d'inspiration caycedienne 
 
Ces écoles, comme la nôtre, le CFSP et celles de la FEPS (Fédération des Ecoles Professionnelles en Sophrologie), sont dans la lignée du fondateur de la sophrologie et enseignent les bases théoriques et techniques de la sophrologie. Cependant elles ont choisi de ne pas s'affilier à la fédération qu'il préside et ne sont donc pas soumises aux obligations qui en découlent. Nous proposons un enseignement objectif, ouvert et complet de la sophrologie. 
 
2. Les écoles "caycédiennes"
 
Ces écoles sont affiliées à la fédération présidée par Alfonso Caycedo, créateur de la sophrologie. Malgré cette référence, certains malentendus nous ont conduits à nous écarter de cette fédération. 
 
3. Les écoles à visée thérapeutique
 
Ces écoles se distinguent de la sophrologie "caycedienne" en entrant dans le champ  de la psychothérapie, avec parfois de l'analyse, des interprétations. Leur enseignement est plus particulièrement destiné aux médecins, psychologues et psychothérapeutes.  
 
4. Les écoles de "pseudo sophrologie"
 
Il existe encore des écoles dont les programmes sont un mélange d'anciennes bases de la sophrologie, de relaxation, de techniques de visualisation, de théories diverses (psychologie, énergie, hypnose, etc.), tout cela n'ayant plus rien à voir avec la sophrologie moderne. Ce sont souvent des formations relativement courtes, avec un ou deux formateurs, ou même parfois des enseignements par correspondance complétés seulement de quelques journées de stage.
 

 

Comment évaluer la qualité d'une formation en sophrologie ?

Certaines formations en sophrologie mettent l'accent sur la théorie et l'apprentissage des techniques. L'entraînement à l'animation et les mises en situations professionnelles sont très réduits ; parfois la seule évaluation des élèves est de remettre leur vécu des exercices. 

Or tout l'art du sophrologue réside dans ses qualités pédagogiques et dans sa capacité à élaborer des méthodologies précises dans le cadre de son contexte professionnel et de ses objectifs.

C'est pourquoi une formation de qualité doit, en plus des connaissances théoriques et d'une intégration personnelle des techniques, permettre :

  • d'intégrer également un entraînement pratique de tous les aspects de l'exercice professionnel de la sophrologie, tel que savoir :
  • expliquer la sophrologie,
  • mener un entretien d'anamnèse,
  • expliquer une technique et savoir l'adapter,
  • animer les techniques,
  • accompagner la verbalisation du vécu des exercices.
  • d'adapter une méthode de travail aux demandes individuelles comme aux différents champs professionnels :
  • concrétiser des objectifs,
  • identifier les facteurs en jeu,
  • établir des étapes de travail,
  • choisir les techniques adaptées,
  • éaborer des programmes de séances.

 

  •    une formation théorique et pratique à la pédagogie et la relation d'aide et ainsi :
  • développer sa capacité d'empathie,
  • reconnaître et savoir gérer les mécanismes de défense,
  • développer une approche centrée sur la personne,
  • maîtriser l'art de l'écoute, la reformulation, l'écoute active, les questions de clarification,
  • intégrer une pédagogie favorisant le changement et l'autonomie.

 

Votre réussite professionnelle dépendra en grande partie de la qualité de votre formation :

 

  • Privilégiez les écoles spécialisées qui n'enseignent que la sophrologie et qui sont affiliées à des organisations professionnelles.
  • Privilégiez également les écoles qui vous donnent des informations claires et complètes : programmes, horaires, formateurs, nombre d'élèves, évaluations.
  • N'hésitez pas à aller pratiquer quelques séances de groupe au sein de l'école ou à défaut auprès de ses élèves (nous vous invitons à venir rencontrer nos élèves lors des séances d'entraînement inter cours).
  • Informez-vous précisément sur les formateurs (diplômes, expérience, nombre d'heures d'intervention).
  • Comparez les programmes et vérifiez le nombre d'heures de formation en fonction du nombre de jours et des horaires de cours.
  • Comparez les prix par rapport au nombre réel d'heures de formation : tarif horaire.
  • Privilégiez les formations qui comportent au moins 400 heures de formation à l'école, sans comptabiliser le travail chez soi, l'entraînement personnel ou les stages qui représentent au moins autant d'heures supplémentaires.
  • Privilégiez les formations étalées sur au moins 24 mois qui seules peuvent permettre un temps suffisant d'intégration, de pratique personnelle et d'entrainement à l'animation. 

Ils nous font confiance

  • CHU Rouen
  • Orientation Pour Tous
  • Groupe d'épistémologie de la sophrologie
  • Conseil régional Haute Normandie
  • Fongécif Haute-Normandie
  • Agefos PME Normandie
  • Conseil régional Basse-Normandie
  • FIFPL
  • Uniformation
  • OPCALIA
  • AGECIF-CAMA
  • ORIFF-PL