Actualités

Soirées de présentation de la formation de sophrologie à Caen et Rouen

Sport et sophrologie - Optimisez vos performances

Les éditions Soteca proposent une collection de publications, magazines et ouvrages sur la mise en application de la sophrologie. Ils ont une double vocation suivant les thématiques : instruire avec simplicité le grand public sur l’intérêt de la sophrologie ; proposer aux sophrologues de nouvelles ouvertures pour enrichir leur pratique professionnelle.

Cette première publication thématique sur le sport s’impose comme une évidence : la sophrologie sportive ou sophro-pédagogie sportive constitue en effet un des champs d’application fondamentaux de notre discipline.

Nous avons posé un principe essentiel pour notre collection : choisir des auteurs possédant toujours au moins une double compétence et/ou bénéficiant d’une longue expérience de terrain dans le domaine abordé.

Eric Médaets répond parfaitement à ces attentes : il est à la fois kinésithérapeute de formation initiale, spécialiste en kinésithérapie sportive, sophrologue et formateur en sophrologie ; il bénéficie en plus de 46 années d’expérience de terrain auprès des sportifs de haut de niveau. Ses différentes compétences nourrissent l’une l’autre en permanence sa conception de la préparation du sportif avant, pendant et après la compétition.  

En 1967, soit 7 années après la naissance de la sophrologie, le Dr Raymond Abrezol préparait l’équipe nationale suisse de ski par certaines des techniques que les sophrologues utilisent encore aujourd’hui. Luis Fernandez, lui aussi sophrologue, poursuivait le projet auprès des rugbymen entre autres.

Les amateurs ou les sportifs de haut-niveau comme Yohann Diniz (triple champion d’Europe, champion du monde du 50 km marche) ou les coaches sportifs comme Yannick Noah (capitaine de l’équipe de France de Tennis) reconnaissent depuis longtemps l’importance de la sophrologie pour la préparation mentale et physique.

Parce que le corps ne va pas sans l’esprit, la sophrologie peut agir à différents niveaux : un entraînement intensif de musculation sert au développement de sa force musculaire ; les techniques sophrologiques assurent celui de sa force mentale nécessaire pour apprendre à gérer le flux de ses pensées, celui de ses émotions comme la peur et la colère, son stress précompétitif et compétitif inhibiteur.  Un sportif peut alors se préparer physiquement à une épreuve ; il se mobilise aussi psychiquement et ses émotions peuvent tout aussi bien empêcher que favoriser sa progression.

La sophrologie recentre alors immédiatement le sportif sur plusieurs plans :

- physiologique et émotionnel à partir de ce qui est ressenti ;

- cognitif à partir de ce qui est pensé ;

- comportemental à partir de ce qui est engagé.

Pour le sportif, le sophrologue est un pédagogue ; il est de ce fait un médiateur entre le sportif et lui-même pour qu’il prenne conscience à la fois de ses ressources et de ses capacités au service de la performance, comme par exemple la concentration, la confiance en soi, la lucidité, la sérénité, la qualité du geste technique, l’anticipation, la canalisation de l’énergie, etc.

Ce premier ouvrage de notre collection écrit par Eric Medaets est pensé dans cet esprit : il ne s’agit pas pour l’auteur de rendre le sportif dépendant du sophrologue ; ce dernier doit lui apprendre à conquérir progressivement son autonomie, en intégrant les techniques et en trouvant les moyens de les adapter selon la situation rencontrée et le repérage précis de ses besoins. 

L’auteur légitime aussi la dimension humaniste de la sophro-pédagogie sportive ; il nous montre avec finesse comment elle recentre le sportif sur une meilleure indentification de sa place, de son rôle et de ses valeurs.                                             

 

                                                           Richard Esposito, directeur de collection

 

Sophrologie pratiques et perspectives n°18

Ce nouveau magazine renoue d’abord avec le cœur de la sophrologie, en éclairant sa dimension existentielle. Cette discipline n’est pas une simple relaxation : elle mobilise les capacités,  ressources et valeurs de l’être humain, favorise le fait de rechercher en soi ses propres solutions et entraîne souvent le désir de revisiter en douceur le sens de son existence. Il nous semblait alors nécessaire d’expliquer pourquoi la connaissance de soi passe par l’expérience du corps, pourquoi la sophrologie m’aide à mieux comprendre qui je suis et ce que je souhaite pour moi, pourquoi je peux par étape apprendre à élargir mon horizon sans que les autres interfèrent dans mon projet.

La difficulté ne provient pas en soi du stress, mais le plus souvent de l’impossibilité de le gérer. La bonne gestion du stress permet de rendre conscient ce qu’il peut favoriser : une meilleure mémorisation et concentration, une adaptation progressive et permanente à l’effort, une aptitude à anticiper et un désir de mieux s’organiser dans le temps pour éviter les pics de stress.

L’insomnie constitue l’un des maux des sociétés dites modernes. L’accélération du temps associée en grande partie au développement fulgurant des technologies, les inquiétudes liées à un monde en mutation permanente, l’incertitude de l’avenir se répercutent sur le sujet et parasitent plus ou moins son sommeil. La sophrologie ne constitue pas bien entendu La solution pour régler les maux de notre époque ; par la médiation du sophrologue, la personne essaie des techniques susceptibles de favoriser l’endormissement, de retrouver le sommeil au moment d’un réveil nocturne, de récupérer plus facilement en journée si la nuit n’a pas été bonne, d’améliorer ses capacités de vigilance.

 

Richard Esposito, directeur du comité éditorial

 

Ils nous font confiance

  • CHU Rouen
  • Orientation Pour Tous
  • Groupe d'épistémologie de la sophrologie
  • Conseil régional Haute Normandie
  • Fongécif Haute-Normandie
  • Agefos PME Normandie
  • Conseil régional Basse-Normandie
  • FIFPL
  • Uniformation
  • OPCALIA
  • AGECIF-CAMA
  • ORIFF-PL
  • Ecole Belge de Sophrologie Fondamentale et Relaxation